AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyang Ji Heoni
Criminel

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|   Sam 13 Mar - 2:17

Nom : Hyang
Prénom : Ji Heoni
Fausse identité : Etudiante en neurologie. Appelée Rei Misaki
Pseudonyme : Rei ou Rie
Age : 23
Sexe : Femme
Fonction : Criminel à ses heures perdues avec comme couverture étudiante en neurologie.
Rêve : Inconnu
Nationalité : Coréenne, vit à Paris.

Description Physique :Une silhouette banale, pas très grande, ni menu, un corps de femme qui ne vous restera pas en mémoire. Ayant une mauvaise vue, la jeune femme ne quitte pas ses lunettes. Habillé sobrement, on ne la remarque pas toujours, discrète, pour mieux s'exclure de la société, elle n'attire pas les regards. Pour compenser ça taille, la jeune femme use de chaussures à talons, mais elle ne sait pas marcher avec, il lui arrive souvent de trébucher. Son corps est toujours caché dans des habits à l'allure stricte et fermé, reflet de l'état de la jeune femme. Ses cheveux sont courts, les cheveux longs gênent la jeune femme au travail, elle a préféré les garder courts, son regard semble vide de charme, pas accoutumée à sourire en public, son visage reste toujours sombre, ces cernes n'arrangent pas l'affaire.
Ce n'est pas une femme qui vante les mérites de son corps, elle n'en a pas l'occasion, ni l'envie. Pourtant elle n'est pas non plus dégouté de son physique. Elle n'est presque jamais parée, ni maquillée, l'artifice est encombrant quand on apprécie la valeur simpliste.


Description Morale : Rien chez elle n'indique qu'elle soit une criminelle, rien chez elle ne fait référence à sa vie secrète, tout chez elle semble banal, tellement banal qu'on n'y accorde pas attention, une habitude de la voir comme une simple étudiante en neurologie sans réel importance. Bien entendu, tout ce qui parait normal, n'est jamais normal, l'homme n'est surement pas un être capable de s'apprécier simplement, à moins d'avoir un niveau de sagesse suprême. Si cette femme est banale, c'est parce qu'elle est préoccupé par son travail, ses études la préoccupent, elle s'intéresse à la neurologie et apprécie son travail. De ce fait, elle néglige énormément son apparence, par ailleurs, cela n'est pas dérangeant, elle se créer une couverture sans le savoir. Après tout elle reste une criminelle, on ne la recherche pas spécialement, elle n'est pas très importante, elle n'est criminelle qu'à ses heures perdues, quand elle a besoin d'une pause dans son travail.

Histoire :

Son enfance, comme toutes les enfances, une enfance malheureuse, sans pour autant mourir de faim, ni manquer de logement, elle connaissait des malheurs comme chaque enfant, elle connut ses traumatismes, ses peurs d'enfants, ses premières pleures, comme tout le reste, c'est comme une étape à la formation de la vie, une étape par laquelle passe tout enfant, sinon il n'y aurait pas d'enfance. Les enfants heureux, qu'avez-t-il à vous raconter? Pas grand chose, les enfants malheureux sont humains, les enfants heureux, qui sait, c'est peut un idéal ou de l'inconscience?
L'enfance de Ji n'est pas joyeuse, mais ce n'était pas un drame, des parents absents, des abus sexuels dans la foulée, quelques brimades dégueulasses, elle a surement été traumatisée, mais à cette heure-ci, tout ceci lui importait peu.

Elle n'est pas très sociable, les relations ne sont que contraintes, les rencontres sont ennuyantes, les Hommes sont fatigants, traitres, hypocrites, menteurs, mauvais, tellement mauvais qu'ils empestent, à leur contacte, il ne reste qu'un sentiment de haut le cœur, comme si la nausée était associé à ces êtres dépravés.
Pourtant, elle étudie la neurologie et espère encore sauver des gens grâce à ses compétences, la médecine est sa passion, elle s'y intéressait déjà depuis son jeune âge, elle a juste emprunté le chemin le simple, celui de suivre un désir sûr accessible et peu difficile.

Sa deuxième vie est criminelle, elle ne voles rien, l'homme est tellement avare que si on lui volait un bonbon il serait capable de vous égorger, elle ne tue pas, elle peut, mais elle aurait à faire à sa conscience par rapport à son vrai métier, mais malgré tout, avec les délits qu'elle commet, c'est comme des meurtres indirectes. Trader, on la connait parfois sous le nom de Rie, un trader c'est l'insecte qui se cache sous votre argent, le trader est celui qui négocie des produits, s'occupe de s'amuser avec l'argent virtuel disponible sur le marché, Rie est une Trader indépendante, elle travail chez elle. Elle est payé par certaines entreprises à en faire couler d'autres, en faisant couler des entreprises, elle s'en prends à tout le personnel, coupable de conduire de simples salariés au suicides, elle est habitué. Quand l'argent ne l'intéresse pas, la jeune femme s'amuse juste à faire couler les entreprises qu'elle n'apprécie pas. On peut penser qu'une criminelle serait capable de mieux, mais elle n'est pas du genre à vouloir se faire attraper, son vrai but? Inconnu, elle ne le fait pas vraiment pour l'argent, mais ne s'intéresse pas non plus à l'avenir économique, encore moins à aider les gens préoccupés par les délires spéculatives... Son but reste inconnu...

Il persiste un mystère sur une certaine vengeance, mais cette vengeance est tourné vers les hommes, ceci est un chapitre de son mental qui ne sera pas traité pour le moment...


Poste demandé : Criminelle.

________________________________________________________



Il n'y a que des Traitres.


Dernière édition par Hyang Ji Heoni le Dim 21 Mar - 20:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukino Kojiro
Detenteur de Death Note | Fondateur

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|   Sam 13 Mar - 21:10


Test RP
Retranscrire la première rencontre entre Light et Ryuk.

________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dns-v2.forumactif.com
Hyang Ji Heoni
Criminel

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|   Dim 21 Mar - 17:32

En rentrant, elle m'a demandé résultats de l'examen national, elle s'extasiait comme à son habitude, je suis arrivé premier, comme elle l'a voulu. Comme un enfant qui reçoit un bonbon quand il rapportait une bonne note, elle m'a demandé si j'avais besoin de quelque chose, une récompense, c'était naturel pour elle de me le demander, être premier, le meilleur, ça mérites une récompense, en me donnant ce que je voulais. Mais que pouvait-elle me donner? Des bonbons? Me cuisiner mon plat préféré comme une bonne mère? Comme si ces choses là pouvait me donner entière satisfaction. J'ai évidement refusé, cette fois-ci, j'ai eu une meilleure récompense, bien meilleur que ce qu'elle n'aurait pu m'offrir.
J'ai entre les mains ce que je veux, ce dont j'avais besoin.
Je me précipitais sur mon bureau, j'ouvrais le carnet que je venais de ramasser, la Death Note. Qui aurait pensé qu'un simple cahier pouvait apporter un tel pouvoir. Non, rien n'était absurde, un Dieu? Non, ce carnet ne pouvait pas appartenir à un Dieu, il doit appartenir à ceux qui contrôlent la fin de chaque homme, une sorte de Shinigami, jusqu'au moment où son maître viendra chercher son du, je profiterais de son pouvoir, j'en profiterais pleinement.
Dehors la tempête retentait, comme si le ciel grondait, une malédiction venait de s'abattre sur le commun des mortel, et j'en suis la cause, c'est moi qui possède le pouvoir de vie ou de mort des hommes en cet instant, le ciel peut gronder, je ne m'arrêterais pas! Je ne pouvais que rire du sort ironique des Dieu, avoir créer un carnet capable d'un pouvoir égal à Dieu, tomber dans les mains d'un mortel! Suis-je l'élu? Qu'importe je possède l'épée du Jugement Dernier! J'en ris de cette ironie!! Je suis désormais le nouveau Dieu!

Devant ce cahier, admirant mon pouvoir à travers ces innombrables noms, Raito faisait raigner dans sa petite chambre d'étudiant modèle un rire tordu, un rire fou, nerveux, abominable, mais il ne s'attendait pas à la présence du propriétaire du cahier...


-Tu as l'air bien heureux...

Raito sursauta de sa chaise, un cri d'angoisse sortit de ses entrailles à la vue de la créature se tenant dans la pénombre de sa chambre. Il était grand, imposant, habillé de noir, son visage était sombre, ses yeux globuleux étaient autant terrifiants que troublants, il se tenait un peu cambré, cette chose venait de lui adresser la parole, sa présence était soudaine, sa vue était repoussante... Raito resta muet, assis par terre, le ciel venait de gronder fortement.

-Pourquoi est-tu aussi surpris? Je suis Ryuuku, le Shinigami qui a laissé tomber sa Death Note.

Voilà à quoi ressemblait un shinigami? Je les imaginaient autrement, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse irruption aujourd'hui même... Comment m'a-t-il retrouvé? Encore un pouvoir des Dieux? Tiens, comment est-il rentré? Et puis quand est-il là? Je n'avais pas ressenti sa présence, j'aurais du rester sur mes gardes. Quel accoutrement pour un Dieu des morts... Mais il ne pouvait pas tomber mieux, maintenant qu'il est là, je vais peut être en savoir plus sur ce pouvoir des Dieux.
Pendant que le jeune homme réfléchissait à sa situation, le Shinigami reprenait son discours, celui avançait vers le jeune homme toujours assis par terre, il devait penser que le choc a paralysé le jeune homme.


-Vu ton comportement, tu as compris que ce n'était pas qu'un simple carnet n'est-ce pas?

Raito avait repris des couleurs, il n'était plus aussi pâle à la vue de la créature, ses yeux, et son esprit s'étaient maintenant habitué à la présence de celui-ci. Rien n'était extraordinaire après tout, il avait déjà tout prévu, il n'était pas paralysé, juste trop surpris. Mais il était hors de question qu'il soit soumis à un être tel que lui, faiblesse? il ne connait pas ce mot, paralysie? Jamais. Il est donc temps de parler sérieusement. D'ailleurs, ce shinigami n'était pas trop bête malgré ce que son apparence donne l'impression du contraire. Mon comportement, il est rapide à cerner les choses, ce n'était pas plus mauvais, les choses seront donc plus simples.

-Un shinigami... Je ne suis pas surpris, Ryuuku. En fait, je t'attendais Ryuuku.


Le jeune homme se relevait en s'appuyant sur sa chaise, rencontrer un shinigami dans sa chambre, tout humain penserait à sa mort proche, il était évident que cette rencontre puisse perturber n'importe quel humain, même si Raito gardait le contrôle de la situation, il restait inquiet à sa mort, mais à moitié, il l'attendait déjà, il s'attendait déjà à une punition des Dieu après avoir tenté le fruit défendu, gouté au plaisir défendu, au pouvoir interdit.
La Death Note, quelle belle invention, si seulement j'aurais pu l'utiliser encore un peu plus longtemps...

Le shinigami était apparemment surpris par les paroles du jeune homme, pas au point de sursauter, encore moins en état de crier. Il était surpris à la façon des morts vivants, il laissa échapper "oh..." un peu étonné, mais sans plus. Raito continua à lui parler. Après tout, il fallait bien donner réponse à l'étonnement du shinigami.


-Je n'aurais jamais pensé qu'un carnet puisse conférer des pouvoirs de vie et de mort à quelqu'un. Mais après l'avoir personnellement constaté, j'ai pris conscience de la réalité.

-Je comprends. Alors c'est plutôt moi qui suis surpris.

Entre la peur de mourir, d'être punis, comme un enfant, un autre sentiment naissait en lui, toujours cette avidité de pouvoir. Pourvoir parler d'égal à égal avec un dieu, il n'avait rien à cacher, à quoi bon lui cacher qu'il s'était servi de sa Death Note, honnêtement, c'est tentant de titiller les dieux, comment va-t-il réagir en savant que je m'en suis servis? Je suis certain que tout homme qui serait tombé sur cet objet n'aurait pas hésité à l'essayer, à quoi bon prétendre être un samaritain, tout les hommes sont mauvais, corrompus, comme si c'était accordé à la nature humaine de prétendre à la bonté. Nous sommes tous mauvais, tous autant que nous sommes, nous avons tous de la haine en nous, personne n'aurait hésité à essayer, rien que pour s'amuser, à écrire sur ce carnet. Pouvoir donner la mort à n'importe qui, une personne que nous détestons, oui, les humains seraient bien heureux de tenter ce pouvoir. Mais c'est un rapide, je n'ai pu utiliser ce carnet que durant une seule journée.

-J'ai déjà entendu pleins d'histoires de Death Note tombés dans le monde des humains, mais c'est la première fois que je rencontre une personne ayant écrit autant de nom en une seule journée.

Il m'observait donc depuis le début? S'il n'a pas réagit avant c'est qu'il s'amuse, les dieux s'amusent avec les hommes, ce n'est pas commun, mais envisageable. Il sait donc tout ce que j'ai écrit, alors même si je l'avais caché, il le savait déjà, j'ai bien fait de ne rien cacher. Il a entendu des histoires, les shinigamis sont donc plusieurs, il existe alors plusieurs DN. Je suis certain qu'il a laissé tomber ce carnet tomber délibérément, je me demande à quoi ressemble le monde des shinigamis comparé au notre, en tout les cas il doit être ennuyant, pour s'amuser avec les hommes, les dieux devaient s'ennuyer profondément. Mais c'est un divertissement qui m'a donné la chance d'avoir ce carnet en ma possession... Je me demande si j'écrivais Ryuuku je peux contracter sa mort. Peut-être pas, il est un dieu après tout, d'ailleurs, qui me dit que ceci est son vrai nom, il connait le secret de la Death Note et est un utilisateur, dans les deux cas, il m'est impossible de l'éliminer.. Alors va-t-il m'éliminer?

-Je savais ce que cela engendrait, Ryuuku. J'ai utilisé ce carnet en sachant qu'il appartenait à un Shinigami, et maintenant que tu es là, que va-t-il se passer? Vas-tu prendre mon âme?

Je m'étais rassis sur le bord de mon lit, pourquoi rester debout à discourir, si l'un de nous deux devait être éliminé, il est certain que je suis celui qui passera sous la faux. Quelle ironie, moi qui a donné la mort à tout ces malfaisants, j'ai commencé à nettoyer le monde de détritus, je me suis débarrassé de tout les malfaisants qui apparaissent dans le journal, je suis pourtant celui qu'on devrait féliciter! Quelle ironie, moi, l'humain juste, aucun autre humain n'aurait pensé ainsi, je suis certains qu'ils auraient testé ce carnet sur une personne qui leur serait proche, une personne en particulier, qui aurait commis un tort, ridicules, ces êtres sont ridicules, comparé à ces vermines j'ai su apporter un peu plus de justice dans ce monde, j'ai pu faire le bien, ce que j'ai fait est juste, Dieu n'aurait pas fait mieux! Hahahaha! Quelle Ironie!!!

Le Shinigami fixait l'étudiant, encore une superstition des humains, ce que venait d'énoncer le petit homme égratignait le shinigami, mais il était une nouvelle fois étonné que ce petit puisse avoir un esprit d'analyse aussi précis clair et rapide, mais qu'en même temps qu'il pouvait rester sur des généralités aussi banales.


- Et pourquoi? C'est encore une idiotie inventée par les humains. Je ne vais rien te faire du tout.

-Hein?!...

Raito était étonné, il n'en croyait pas ses oreilles, ce qu'il venait d'entendre, il n'y avait pas pensé, il était sur à 99% que sa vie serait finis au moment où le propriétaire de la Death Note ferait irruption. Donc il était tout de même possible de continuer à vivre, il sera de plus épargné pour ces morts? De toute les façons, ces morts étaient justes!! On ne pouvait le blâmer d'avoir fait quelque chose d'aussi juste! Alors, va-t-il récupérer sa Death Note?... Mais comment est-ce possible, après tout un humain se servant du pouvoir des Dieux, comment est-ce possible? Alors bon, on avait donc le droit de prétendre au fruit défendu?! ... Impossible, si la punition ne vient pas maintenant, elle viendra plus tard, quelque chose cloque....

- Si ce carnet se trouve dans le monde des humains, il appartient à ce monde.

C'est tout? C'est la seule raison? Suis-je le seul à en posséder une?... Existe-t-il d'autres humains en possession d'une Death Note? Si cette règle existe, c'est que le cas s'est déjà produit, mais bien sur, il l'avait mentionné tout à l'heure, qu'il avait entendu d'autres histoires sur des Death Note tombés! ... Alors je ne suis pas le seul.
Le shinigami leva sa main et pointa du doigt le jeune homme


-Donc maintenant il est à toi.

-C'est... le mien?

-Si tu n'en veux pas donne le à quelqu'un. Mais si tu fait ça, tes souvenirs concernant la Death Note disparaîtront.

Impossible, incroyable, non, c'est la meilleur chose qui puisse m'arriver, ce que je veux posséder, je l'ai, et je peux le garder, comment est-ce possible? Non, c'est possible, il vient de me le confirmer! Quelle proposition idiote! Je vais la garder, c'est Mon pouvoir à partir de maintenant! Si les souvenirs concernant la Death Note disparaitront... cela peut m'être utile plus tard, mais pour le moment j'ai le droit de la garder, elle est mienne... Je vais enfin pouvoir continuer ce que j'ai commencé. Non, il doit bien y avoir une autre condition, avoir le pouvoir des Dieux seulement avec un peu de chance... Non, j'étais destiné à trouver cette Death Note, c'est donc moi qui peut décider de l'avenir des hommes! On peut dire que je me suis levé du bon pied aujourd'hui. Qu'importe, je dois vérifier si ceci est la seule condition, il doit exister une autre condition non? J'ai pourtant lu les règles de la Death Note en entier, il n'y a pas d'autres conditions, peut être que c'est une condition caché que seul les dieux savent, je dois l'interroger.

- Alors... je n'ai rien à payer pour avoir le droit d'utiliser cette Death Note?

- En fait, si. La terreur et les regrets seront le prix à payer pour les humains qui utilisent ce carnet. Et quand tu devras mourir, j'écrirais ton nom sur mon propre carnet.

Je n'avais pas remarqué qu'il avait lui aussi sa Death Note. Je pensais que ce carnet lui appartenait, les shinigamis en ont donc plusieurs? Non impossible il a dit qu'il écrirait sur la sienne, donc celle ci ne lui appartient pas, à qui peut-elle appartenir? Un autre shinigami va venir pour réclamer son carnet? Qu'importe, il m'appartient désormais, Ryuuku vient de le confirmer, il est à moi, personne ne peut donc me le réclamer!
Le jour où je mourais il écrira mon nom... Je devrais penser à une stratégie pour échapper à ça quand le jour viendra, mais qu'importe, ceci n'est pas ma priorité pour le moment, je dois me dépêcher de monter mes plans afin d'utiliser tranquillement ce carnet autant de temps que possible, je vais mettre en oeuvre mes idéaux.
La terreur et les regrets n'ont pas lieu d'exister! Ce prix ne me concerne pas! Je fais le bien en donnant la mort aux hommes corrompus, grâce à moi ce monde sera de nouveau propre, je vais pouvoir sélectionner chaque humain, décider de sa vie ou de sa mort, c'est extraordinaire, je vais donc devenir un Dieu vivant, un Dieu humain, je vais m'approprier ce pouvoir interdit, et ceci sans efforts, je vais garder ce pouvoir sans que personne ne me déranges dans mes projets! Non... Pas si vite, je vais surement avoir des ennemis, je devrais donc penser à garder une bonne couverture... Jusqu'au jour où personne ne sera capable d'arrêter mes plans, jusqu'au jour où aucun malfaiteur ne puisse exister, je vais construire l'Utopie Rêvé des hommes!!... Je suis le nouveau Justicier! Je suis la puissance Ultime!

Le jeune homme affichait un visage de fou, fanatique, le shinigami ne pouvait qu'en rire, oui, c'était amusant de voir à tel point les hommes étaient avides de pouvoir, le jeune homme intéressait Ryuuku, il allait pouvoir se divertir en regardant le sort du jeune étudiant, il est certain que ce petit enfant ne pense pas une seconde aux remords, aux regrets, un jour, il y goutera. Il voyait bien que tout ce qui intéressait le jeune homme était la puissance, inconscient de sa destinée. Mais il était quand même important de le prévenir, pour que ce petit homme ne râle pas le jours où sa mort arrivera...


-Mais ne crois pas que ceux qui utilisent la Death Note iront en Enfer ou au Paradis. C'est tout. Tu verras bien quand tu mourras. . .

Dans cette petite chambre banale, un shinigami gloussait devant un jeune humain avide de pouvoir, autant avide qu'inconscient... Raito n'avait pas idée du sort qui l'attend, sort auquel est destiné tout homme qui vient sur terre...

________________________________________________________



Il n'y a que des Traitres.


Dernière édition par Hyang Ji Heoni le Dim 21 Mar - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hyang Ji Heon / Rei Misaki |Finis|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Généralitées :: Le Grand Départ sur DNS Version 2 :: Présentations :: Présentations [Validées]-