AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daiki Kuragari
Enqueteur Indépendant

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 22

MessageSujet: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Jeu 18 Mar - 20:50

.
.....INFORMATIONS PRIVÉES :
.


  • Nom :
    Kuragari.

  • Prénom :
    Daiki.

  • Fausse identité :
    [nom] Chigiru [prénom] Arata.

  • Pseudonyme :
    Tora.

  • Âge :
    28 ans, très exactement.

  • Sexe :
    Masculin.

  • Fonction :
    Daiki exerce un métier de militaire. Et il n'est pas moins gradé puisqu'il est caporal, à mi-temps grâce à un marché fait avec ses chefs, et possède sous son aile une bonne petite équipe de soldat d'une quinzaine de personnes compétentes.

  • Rêve :
    Montrer aux enquêteurs travaillant en groupe qu'être seul est souvent plus bénéfique qu'à plusieurs et prouver que ces enquêteurs de groupe ne servent à rien !

  • Nationalité :
    Américaine.


.
.....INFORMATIONS HISTORIQUES :
.

Description Physique :
Daiki porte vraiment deux styles de vêtements différents. Lorsqu'il est en enquête pour lui même, vu qu'il est indépendant, il adopte plutôt pour une tenue urbaine pour se fondre dans la population. Pas besoin de décrire au moindre détail ses vêtements puisqu'il porte un tee-shirt noir à manches longues ainsi qu'un pull jeune noir dont il retrousse les manches jusqu'à ses coudes, pour paraître plus jeune et faire voir ses avants-bras, qu'il affectionne beaucoup dans son corps d'homme. Toujours en tenue de ville, il porte un pantalon jeune et délavé d'un bleu foncée ainsi que des chaussures jeunes. Vient ensuite sa tenue qu'il porte qu'un quart du temps. Une tenue stricte qu'il porte qu'aux occasions des affaires les plus compliqués. Cette tenue spécifique comporte comme chaussures des bottes en cuir noir dont le haut est encerclé par un trait jaune toujours en cuir. Son pantalon marron, lui en tissue, est un peu plus gros que ses jambes et est enfoncé dans ses bottes pour plus de maniabilité. Il est soutenu par une ceinture en cuir marron qui est placé en plus du pantalon sur sa veste. Sa veste est elle aussi en tissue et marron et lui colle un peu plus à la peau que son pantalon. A gauche et à droite de sa veste son inscrit deux grands phénix remplit tout deux de couleur blanchâtre. De gros boutons, eux aussi blanchâtre, lui servant pour la fermer. En dessous, il arbore une petite chemisette blanche ou très souvent noir avec une petite cravate rouge~blanc. De plus, il porte des gants en cuir noir sur les mains, un peu pour montré sa virilité. Parlons maintenant de son visage, si spécial. Tout d'abord, ses cheveux d'un noir profond sont longs et lui arrivent au bas du cou et une mèche se balade au niveau de son front, de quoi faire apparaître une petite peur en plus. Ses lèvres assez grosses, son nez d'une taille normal et ses sourcils fins faisait de vue quelqu'un de normal et pourtant... De vue, ses yeux de couleur émeraude perçants et ses cicatrices peu voyantes au niveau du haut du nez ainsi qu'une d'environ cinq centimètre disent tout le contraire.

Daiki a un corps bien fabriqué. Peu musclé au niveau des jambes, il l'est beaucoup plus au niveau des bras. Un torse musclé avec des vrais tablettes de chocolat, notre homme est assez grand.

Description Morale :
Rien ne qualifie parfaitement le dernier vivant de la famille Kuragari. Mystérieux et ne se dévoilant pas ou peu en public et même en privée, ce jeune homme de 26 ans maintenant changea du tout au tout au niveau de son caractère... N'ayant connu ses parents, les derniers de toute la famille Kuragari, que jusqu'à l'âge de 3 ans, il changea lorsqu'il comprit que la vie n'était pas un long fleuve tranquille. Il avait connu l'une des pires choses pouvant lui arriver à son âge et ce choc fut répercuté sur son caractère si normal et si gentil d'en-temps. Dans une famille permanente, Daiki commença à se recroqueviller sur lui-même et à ne plus parler malgré qu'il aimait discuter auparavant. Ses parents de « remplacement » s'étant fixés réellement pour objectif de l'éduquer et d'encaisser l'argent qu'ils recevaient en retour, ne se préoccupèrent pas du mal être qu'il vivait et son cas s'empira de jours en jours. A l'école, les autres enfants n'essayèrent qu'une seule fois de le faire bouger de sa place, à l'ombre de la cours, car ils remarquèrent bien tôt qu'il n'était pas fait pour ça. Il ne voulait ni rigoler, ni partager des moments ni même s'intéresser à ce qu'ils disaient. Mais que pouvait-il bien pensée ?

Puis lorsqu'il quitta sa famille, il changea de nouveau, comme si cette famille ne lui était pas du tout bénéfique. Se dirigeant seul, son côté à part disparu mais ce n'est pas pour autant que Daiki s'ouvrit au monde et discuta beaucoup plus. Il resta toujours dans l'ombre mais pour mieux attaquer. De ce fait, il préféra se confondre dans la population et ne se montrer qu'au public qu'aux plus pires des cas. Malgré le fait qu'il ne parle pas ou peu, son intelligence n'est pas non plus des moindres. En effet, il ne parle pas pour rien et lorsqu'il parle, il sait utilisé les bons mots pour déstabiliser ses interlocuteurs. En complément de son intelligence, il reste quelqu'un possédant une grande force et n'hésite pas à sortir de l'ombre pour l'utiliser lorsque il y en a besoin. Cependant, il ne combat du tout pour le plaisir puisque Daiki a un bon fond. Quoique... Pour faire simple, il sait départager ce qui est bon ou non. Il n'hésite pas à jouer avec les gens mauvais psychologiquement mais ne saurait pas faire ça à quelqu'un de bon. Avec ses yeux froid et dépourvu d'émotions face à des gens mauvais, Daiki reste donc quelqu'un qui peut faire peur et donc peut facilement faire réfléchir quelqu'un sur ce qu'il a l'intention de faire.

Histoire :
Un soir d'été, où l'air était quasiment irrespirable, un nouveau-né était finalement apparut au monde. Ses yeux se refermaient et se rouvraient comme s'ils dansaient sur une musique lente et triste. La mère et le père était fier de leur exploit. Pendant neuf mois, ils avaient patiemment attendu ce moment et ils semblaient enfin ravis. Les larmes coulaient chez les deux parents et même chez le petit nouveau mais qui lui ne pleurait pas vraiment de bonheur mais pour raison scientifique. L'infirmière présente prit le petit, l'enroula dans une épaisse serviette chaude et l'emmena dans une salle, comme pour donner un cadeau à quelqu'un. Le sourire aux lèvres elle aussi de pouvoir voir un nouveau bébé, ses cheveux volait au rythme du vent des ventilateurs, mis en marche à cause de la chaleur. Son nom serait Daiki et serait de la famille des Kuragari.

Trois belles années et quelques mois passèrent, pour la famille. Eux qui voulaient avoir un enfant pour assurer la continuité de leur famille car ils ne sont que, surement, les derniers parents de la famille entière, c'était chose réussi. Le jeune enfant savait depuis peu marcher mais déjà il allait devoir être confronté au pire... Une après-midi comme les autres, une envie prit les parents d'aller prendre un bon bol d'air d'une journée. Ils prirent donc la voiture, avec leur petit, et sa mère l'attacha à l'arrière, en lui faisant un petit sourire. Le jeune répondit par un autre sourire et sa mère s'essaya à sa place. La voiture ronronna violemment et ils partirent, laissant derrière eux leur maison.

Sur l'autoroute, ils doublèrent une voiture qui elle aussi voulaient en doubler une autre. La voiture se rabattit à temps pour laisser passer la petite famille mais klaxonna derrière eux. Le père, furieux, regarda derrière lui et lui fit un geste peu commode. Ne regardant pas la route, il ne se rendit pas compte qu'il y avait une voiture devant qui roulait plus que doucement. La voiture se stoppa net, les airbags sorties, mais elle dérapa pour se mettre en travers de la route. Les autres voitures étant derrières eux étaient trop proches, et ils cognèrent violemment, tour à tour, la voiture de la pauvre famille déjà choqués. Elle valsa en tonneaux beaucoup de mètres plus loin. Dix minutes après, les sirènes de pompier et de police retentirent froidement, signalant la mort probable de personnes. Alors que les trois quart des équipes présentes étaient occupé avec la voiture de la famille Kuragari, un homme sortit bombé de sang de sa voiture et s'écroula sur le sol après quelques mètres. L'air était froid et les sirènes n'arrangeaient rien. Les pompiers arrivèrent finalement à extirper les parents du jeune garçons mais ils étaient malheureusement mort sous le coup. Mais où se trouvait l'enfant ? En écartant encore plus métal de la voiture, et trouvèrent finalement le petit jeune, entre le siège de devant et le siège arrière, à cause du choc. Il était en insuffisance respiratoire... A l'hôpital, il fut soigné et un psychologue lui prévenu qu'il ne reverrait jamais ses parents, morts sous le coup. L'enfant ne bougea plus pendant une minute au moins et sa bouche commença à trembler et ses yeux à pleurer. La pression et le choc était trop fort. Aussitôt, le psychologue enchaîna pour le prévenir qu'il sera dans une famille d'accueil, avec des parents géniaux et deux fils très sympa et joueurs. Une fois tout dit, les employés partirent pour le laisser seul dans ses pensées, chose la plus bénéfique dans son cas.

Placé dans sa famille d'accueil, il ne s'adapta pas du tout et ne vit que les parents et les fils pour les moments familiaux. A l'école aussi, il s'écarta des autres. Puis après de longues années, où il ne s'était toujours pas adapter, vint l'âge de se majorité. La famille lui demanda s'il pouvait se débrouiller seul maintenant et il n'hésita pas une seule seconde à leur dire oui. Il prit un job dans l'armée et put se poster dans un appartement à loyer. Plusieurs années passèrent de nouveau, puis il fut promu caporal ; après plusieurs échelons grimpés. S'arrangeant avec ses chefs comme il le pouvait, Daiki put avoir un emploi dans la police. Puis, après plusieurs années où tout se passait comme prévu et sans encombres pour lui, il eut accès à une mission un peu spécial qui devait durer très longtemps. Une vingtaine de policier, dont lui, devait trouver et arrêter les détenteurs de Death Note ; cette nouvelle menace qui pèse sur le monde et qui peut tuer le monde entier, grâce à un « simple » cahier. N'étant pas assez discret, et donc ayant commis une faute professionnelle qui aurait put avoir une coïncidence sur sa vie, il fut renvoyé et Daiki apprit seul à être discret pour finalement être un enquêteur indépendant ; ce qui lui permit de travailler plus librement et sans contrainte. Grâce à ce statut libre et aux compétences acquises grâce au métier de militaire qu'il exerce toujours, il allait enfin pouvoir exceller dans son le domaine de l'enquête.
  • Poste demandé :
    Enquêteur indépendant.
.


Dernière édition par Daiki Kouragari le Dim 4 Avr - 23:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukino Kojiro
Detenteur de Death Note | Fondateur

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Sam 20 Mar - 22:10

Du nouveau ?

________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dns-v2.forumactif.com
Daiki Kuragari
Enqueteur Indépendant

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Dim 21 Mar - 12:47

    Il ne me reste plus que l'histoire, et elle sera enfin fini. Désolé de l'attente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daiki Kuragari
Enqueteur Indépendant

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Mar 23 Mar - 21:57

    Présentation terminée Wink . J'espère que l'histoire est assez détaillé, surtout pour la fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukino Kojiro
Detenteur de Death Note | Fondateur

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Dim 28 Mar - 20:23

    J'aime bien ton histoire; Bienvenue à toi nouvel enquêteur indépendant.

    Ton test Rp de 20 lignes auras pour sujet : Décrire l'analyse de Light lors de son plan afin de sortir de prison.

    Good Luck

________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dns-v2.forumactif.com
Daiki Kuragari
Enqueteur Indépendant

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Jeu 1 Avr - 20:08

.....TEST-RP DE DAIKI :
.
    Je tirai les rideaux de ma chambre luxueuse peinte en noir et blanc, pour garder un espace moderne, lorsque je les refermai aussitôt à cause du soleil qui me transperçait les yeux à la manière d'une épée. Je rebroussai alors chemin tout en fermant mes yeux et en les frottant délicatement. Je fis alors mon lit, en prenant soin de bien le faire comme tous les jours. Une fois ceci fait, je pénétrai ma salle de bain pour voir ma tête encore un peu endormit. Je soupirai longuement et me mis de l'eau en plein sur le visage pour me réveillé et me nettoyé le visage, seulement, car je n'avais pas le temps aujourd'hui à ce genre de chose. Oui, car j'allais chanter aujourd'hui, pour le pays que j'occupe. Moi et mes autres camarades caporal allons chanter une chanson en l'honneur de la ville, pour soi-disant protégé la population des sept évadés de la prison. Oui, ils avaient réussis à sortir de la prison, à quelques centaine de mètres du camps militaires. Dedans se trouvaient les plus dangereux des criminels dont surtout Light Yagami ; qui ne se décrit pas comme un criminel et qui n'a donc surement pas accepté d'être emprisonné avec des criminels. Alors que je prenais un pendentif spécial pour cette journée, qui n'allait surement pas arrangé les choses si ce n'est rendre les criminels plus importants car en chantant nous nous intéressons à eux, je vis un petit bout de papier glissé dans ma poche droite. Je le sortis pour revoir ce message : « Sept hommes se sont évadés de la haute prison cette nuit. » Comment avaient-ils put sortir de cette prison ? Sans cahier de la mort, dont j'avais vaguement entendu parler, Light Yagami n'orrait pas pu tuer les gardiens. Alors comment a t-il fait ? Pour moi, il n'y avait pas de doute que ce soit Kira qui soit à l'origine de tout ça. Cependant, pourquoi entrainé avec lui des prisonniers ? Et comment se sont-ils enfuis, en plus en étant si nombreux ? Je soupirai de nouveaux et pris finalement la porte de la sortie, en prenant soin de la fermer à clé.


    Au centre militaires, moi et mes confrères caporales arrivèrent ensembles pour monté sur l'estrade où nos soldats nous regardaient fièrement, chapeau sur le torse. Je pouvais vous dire que cette chanson m'exaspérait au plus haut point car cela n'allait rien arranger ! Sauf comme je l'ai dis de donner de l'importance à ces criminels moins que rien. Je mis, comme tous les autres, mon chapeaux militaire sur mon torse et chantai la première note, avec en fond notre orchestre. J'y mettrai mon cœur, non pas pour l'honneur de la ville, mais pour le bonheur que m'apporte le chant. Les yeux fermés, les soldats nous écoutèrent fièrement. […] Une fois terminé, ils ne purent s'empêcher de tous nous applaudir et je restai figer, comme à mon habitude ; sans aucun sourire mais voir même avec de la méchanceté, comme il m'arrive souvent d'en avoir sans aucune raison.

    Je partis finalement en direction de mon bureau pour prendre mes affaires habituelles, car avec cette « cérémonie », mon premier travail était déjà terminé. Puis en prenant mes affaires, toutes les réponses aux questions me vinrent comme des flèches ! Tout d'abord, je savais que Light avait entrainé avec lui six autres criminels, non pas pour travaillé avec eux et les aidé à sortir, mais pour que lui sorte. En effet, il avait besoin d'homme pour sortir et que son plan se réalise ; sans parler qu'il voulait tant de personnes dans le but que les soupçons ne se dirigent pas vers lui uniquement et que les policiers cherchent les sept personnes et non uniquement lui. Voici comment tout se déroula... Tout d'abord, Light fit appelle à un musclé, comme les cinq autres, pour je pense cogner un gardien contre les barreaux et récupéré les clés ; ils n'avaient jamais osé faire ceci car ils ne savaient pas planifié un plan potable. Ayant ouvert six autres cellules, dont celle de Light Yagami, ils foncèrent tous vers la sortie sous le son strident de la sonnerie. Light se cacha entre tous pour bien sûr passé inaperçu. Une fois passer les portes de la prison, après plusieurs épreuves, ils arrivèrent dehors mais ils furent accueillis par une dizaine de gardes. Kira étant beaucoup moins musclé que les autres, put s'enfuir tranquillement sans se faire repérer. En effet, les gardiens savant juste ce qu'il faut au sujet de Kira n'ont, pour la plupart, pas osés être dans la vision de Light pour ne pas mourir par la suite, n'ont pas remarqué que Light s'était évadé. Le tour était joué pour lui : il s'était évadé et les criminels était retourné dans leur enclos à humain. Quant à la désormais fausse information comme quoi il y avait eu sept évadés, ce fut juste Kira qui fit pression sur les médias. Découvrant toutes les réponses, sûrs à 90%, je marquai sur un bout de papier ce qui se passa réellement sans donc en parler aux autres directement, comme à mon habitude, puis je partis en direction de mon appartement, pour commencer mon travail d'enquêteur ; qui avait déjà commencé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukino Kojiro
Detenteur de Death Note | Fondateur

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Dim 4 Avr - 21:17

Daiki Kouragari a écrit:
.....TEST-RP DE DAIKI :
.
    Je tirai les rideaux de ma chambre luxueuse peinte en noir et blanc, pour garder un espace moderne, lorsque je les refermai aussitôt à cause du soleil qui me transperçait les yeux à la manière d'une épée. Je rebroussai alors chemin tout en fermant mes yeux et en les frottant délicatement. Je fis alors mon lit, en prenant soin de bien le faire comme tous les jours. Une fois ceci fait, je pénétrai ma salle de bain pour voir ma tête encore un peu endormit. Je soupirai longuement et me mis de l'eau en plein sur le visage pour me réveillé et me nettoyé le visage, seulement, car je n'avais pas le temps aujourd'hui à ce genre de chose. Oui, car j'allais chanter aujourd'hui, pour le pays que j'occupe. Moi et mes autres camarades caporal allons chanter une chanson en l'honneur de la ville, pour soi-disant protégé la population des sept évadés de la prison. Oui, ils avaient réussis à sortir de la prison, à quelques centaine de mètres du camps militaires. Dedans se trouvaient les plus dangereux des criminels dont surtout Light Yagami ; qui ne se décrit pas comme un criminel et qui n'a donc surement pas accepté d'être emprisonné avec des criminels. Alors que je prenais un pendentif spécial pour cette journée, qui n'allait surement pas arrangé les choses si ce n'est rendre les criminels plus importants car en chantant nous nous intéressons à eux, je vis un petit bout de papier glissé dans ma poche droite. Je le sortis pour revoir ce message : « Sept hommes se sont évadés de la haute prison cette nuit. » Comment avaient-ils put sortir de cette prison ? Sans cahier de la mort, dont j'avais vaguement entendu parler, Light Yagami n'orrait pas pu tuer les gardiens. Alors comment a t-il fait ? Pour moi, il n'y avait pas de doute que ce soit Kira qui soit à l'origine de tout ça. Cependant, pourquoi entrainé avec lui des prisonniers ? Et comment se sont-ils enfuis, en plus en étant si nombreux ? Je soupirai de nouveaux et pris finalement la porte de la sortie, en prenant soin de la fermer à clé.


    Au centre militaires, moi et mes confrères caporales arrivèrent ensembles pour monté sur l'estrade où nos soldats nous regardaient fièrement, chapeau sur le torse. Je pouvais vous dire que cette chanson m'exaspérait au plus haut point car cela n'allait rien arranger ! Sauf comme je l'ai dis de donner de l'importance à ces criminels moins que rien. Je mis, comme tous les autres, mon chapeaux militaire sur mon torse et chantai la première note, avec en fond notre orchestre. J'y mettrai mon cœur, non pas pour l'honneur de la ville, mais pour le bonheur que m'apporte le chant. Les yeux fermés, les soldats nous écoutèrent fièrement. […] Une fois terminé, ils ne purent s'empêcher de tous nous applaudir et je restai figer, comme à mon habitude ; sans aucun sourire mais voir même avec de la méchanceté, comme il m'arrive souvent d'en avoir sans aucune raison.

    Je partis finalement en direction de mon bureau pour prendre mes affaires habituelles, car avec cette « cérémonie », mon premier travail était déjà terminé. Puis en prenant mes affaires, toutes les réponses aux questions me vinrent comme des flèches ! Tout d'abord, je savais que Light avait entrainé avec lui six autres criminels, non pas pour travaillé avec eux et les aidé à sortir, mais pour que lui sorte. En effet, il avait besoin d'homme pour sortir et que son plan se réalise ; sans parler qu'il voulait tant de personnes dans le but que les soupçons ne se dirigent pas vers lui uniquement et que les policiers cherchent les sept personnes et non uniquement lui. Voici comment tout se déroula... Tout d'abord, Light fit appelle à un musclé, comme les cinq autres, pour je pense cogner un gardien contre les barreaux et récupéré les clés ; ils n'avaient jamais osé faire ceci car ils ne savaient pas planifié un plan potable. Ayant ouvert six autres cellules, dont celle de Light Yagami, ils foncèrent tous vers la sortie sous le son strident de la sonnerie. Light se cacha entre tous pour bien sûr passé inaperçu. Une fois passer les portes de la prison, après plusieurs épreuves, ils arrivèrent dehors mais ils furent accueillis par une dizaine de gardes. Kira étant beaucoup moins musclé que les autres, put s'enfuir tranquillement sans se faire repérer. En effet, les gardiens savant juste ce qu'il faut au sujet de Kira n'ont, pour la plupart, pas osés être dans la vision de Light pour ne pas mourir par la suite, n'ont pas remarqué que Light s'était évadé. Le tour était joué pour lui : il s'était évadé et les criminels était retourné dans leur enclos à humain. Quant à la désormais fausse information comme quoi il y avait eu sept évadés, ce fut juste Kira qui fit pression sur les médias. Découvrant toutes les réponses, sûrs à 90%, je marquai sur un bout de papier ce qui se passa réellement sans donc en parler aux autres directement, comme à mon habitude, puis je partis en direction de mon appartement, pour commencer mon travail d'enquêteur ; qui avait déjà commencé...

    Hmm drole d'histoire en tout cas ce n'est pas l'histoire originale du mangas. Bien que cela soit une reproche je pense que continuer ce test Rp serait inutile pour tes facultés de RP. Tu es validé.

    Edite ton premier poste, pour le pseudonyme et la fausse identités.

________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dns-v2.forumactif.com
Daiki Kuragari
Enqueteur Indépendant

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   Dim 4 Avr - 23:12

    Ah, pour le test-rp, je pensais que je devais inventé ^^ . Merci de le validé quand même Wink .
    C'est bon, j'ai remplie les champs. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daiki ; présentation d'une personne au regard froid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Généralitées :: Le Grand Départ sur DNS Version 2 :: Présentations :: Présentations [Validées]-